Comment réussir le mariage ?

717 vus

Comment réussir le mariage ?

Comment réussir le mariage ?
(Jean EYENE BEKALE)

« Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. L’Éternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. Et l’homme dit: Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair! On l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. »  Genèse 2:21-24
 
Pour devenir une seule chair, l’homme doit quitter son père et sa mère et s’attacher à sa femme, c’est-à-dire à celle qu’il a choisie d’épouser pour devenir sa femme.
Quand on lit ce texte, on saisit que c’est Dieu qui a institué le mariage, qui l’a inventé. Pour que le mariage marche, pour qu’il fonctionne, pour qu’il réussisse, il faut lui demander ce qu’il faut faire. Le mariage est un mystère.
Dieu est esprit et tout ce qu’il fait est spirituel. Nous voyons, d’après ce texte, que Dieu a réalisé une opération chirurgicale. Il a anesthésié l’homme et l’a fait tomber dans un profond sommeil. Il a enlevé sa côte pour former sa femme (« os de mes os et chair de ma chair »). Pour chaque mariage authentique qui se fait selon les modalités de Dieu, Dieu réalise cette réparation. Il a enlevé la côte et par le mariage il la restitue pour qu’il y ait l’harmonie. Le mariage n’est donc pas une addition mais une restitution, une restauration. Après le mariage, l’homme ne peut plus vivre sans sa femme. C’est pourquoi un authentique mariage de chrétiens marche toujours.
Si le mariage ne réussit pas, ce n’est pas lui qui est en cause mais l’homme et la femme engagés dans ce mariage car ils n’obéissent pas à Dieu.

La soumission de la femme à son mari : une condition de réussite d’un mariage.

Le mariage est l’illustration de la relation qui existe entre Christ et l’Eglise (Ephésiens 5:21-30). La femme doit se soumettre à son mari comme à Christ. En réalité, une femme ne peut se soumettre à son mari que si elle est soumise à Christ. Pour une femme non soumise à Christ, se soumettre à son mari est une mission impossible. Ce sera soit la résignation dans le foyer (je reste là à cause des enfants, à cause de…, je vais encore faire comment) soit la ruse (on fait semblant d’être ensemble), la guerre (on a peur de rentrer chez soi, lieu de paix, de joie, de bonheur…). Ce n’est pas ce que Dieu a prévu en créant le mariage. En fait, la soumission qu’une femme offre à son mari, c’est Christ qui la reçoit en premier. C’est pourquoi, il ne permettra jamais que cette soumission soit exploitée autrement, car il protège (1corinthiens10:13) ce que l’on fait pour l’honorer. La soumission de la femme à son mari est donc l’une des conditions de réussite d’un mariage.

Aimer sa femme comme Christ a aimé l’Eglise : une condition de réussite d’un mariage

Christ a aimé l’Eglise en donnant sa vie pour elle. L’amour : c’est le don de soi. Seul celui qui connaît l’amour de Christ (qui vit l’amour de Christ) peut aimer comme Christ. La plus grande manifestation de l’amour de Christ, c’est son pardon. Quand on a connu  le pardon de Christ (c’est-à-dire qu’on a été soi-même pardonné), on peut à son tour pardonner autant de fois que cela est nécessaire. C’est Christ qui justifie et lorsqu’on réalise que sans lui on est rien, on devient capable de pardonner. Celui qui connaît l’amour et le pardon de Christ pour sa vie peut aimer. Celui qui n’a point connu cela ne peut aimer. Aimer (et pardonner) comme Christ est une autre condition de réussite d’un mariage.


Auteur : Jean EYENE BEKALE

Mots Clés : Comment réussir le mariage ?